J’ai souffert de constipation pendant de longues années. J’acceptais ce qui me paraissait être un désagrément très banal. Chaque fois que j’allais chez mon médecin, il me prescrivait un médica- ment qui réglait le problème. Mais la constipation ne tardait pas à revenir. L’idée ne m’a jamais tra- versé l’esprit qu’il aurait fallu commencer par identifier l’origine du mal. À l’évidence, le corps humain n’est pas conçu pour souffrir de constipation chro- nique. Pourquoi diable ne me suis-je jamais dit que j’avais une mauvaise alimentation ? Et pourquoi mon médecin ne m’en a-t-il jamais parlé ?

shutterstock

Nous en sommes arrivés à considérer toutes sortes de troubles comme des choses normales de la vie : indigestion, brûlures d’estomac, constipa- tion, diarrhée, migraine, calculs rénaux, diabète de type 2, goutte, nausées… Nous nous contentons de prendre nos médicaments, et avec un peu de chance les symptômes disparaissent. Plutôt que de nous limiter au traitement des symptômes, nous devrions rechercher les causes. Quand nous crevons un pneu, il nous paraîtrait absurde de le regonfler chaque fois qui se retrouve à plat : nous essayons de loca- liser le trou et de le réparer.

Choisir et non pas subir

Si le voyant d’huile s’allume sur votre tableau de bord, que faites-vous ? Retirez-vous l’ampoule du signal lumineux ? Bien sûr que non. Vous rajoutez de l’huile. Tous les symptômes que je viens de mention- ner sont des voyants destinés à vous alerter : dès que vous êtes au courant que quelque chose cloche, il vous reste à localiser le problème et à le résoudre. Ces symptômes font partie du Guide de la Nature.

Si vous les traitez au moyen d’une « pilule magique » qui empêche votre cerveau de les enregistrer, vous réduisez le Guide de la Nature au silence.

Le régime Atkins

Certains symptômes tels que les vomissements et la toux sont aussi des remèdes : des armes naturelles visant à éjecter les poisons de l’estomacou des poumons. Si vous prenez une pilule contre ces symptômes, vous empêchez le remède d’agir. De nombreux médicaments prescrits par les médecins ne font qu’aggraver la situation. Les cal- mants ont des effets secondaires redoutables. En fait, les médicaments sont des drogues dont les doses sont contrôlées. L’organisme réagit au poison et développe une immunité. C’est la raison pour laquelle il faut sans cesse augmenter les doses pour masquer la douleur, jusqu’au jour où le pro- duit perd toute efficacité. Le problème d’origine n’a pas été traité, le patient souffre de no2 en plus il est devenu accro aux calmants.

Les animaux sauvages ne sont pas affectés par cette interminable liste de pathologies parce qu’ils suivent le Guide de la Nature.

 

Choisir et non pas subir
Qu'est-ce que le régime des guerriers ?

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *